NOS CHEFS

Les saisons de la gastronomie 2018

 

Vladimir Burkovsky. Puppen Haus.

 

Vladimir Burkovsky est un restaurateur de Tomsk. Au cours de 25 dernières années, Vladimir Burkovsky realise la promotion des produits régionaux de Sibérie, tels que la viande d’ours, du cerf et du chevreuil. C’est pourquoi Vladimir est reconnu comme fondateur et pionnier de la cuisine authentique sibérienne. Le théâtre gastronomique «Puppenhaus» sous la direction de Vladimir et Angelica Burkovsy, est le gagnant russe de Concours International à Bâle en Suisse.

 

Andrey Savenkov. Docteur Whiskey 

 

Andrey Savenkov est chef de restaurant Docteur Whiskey à Yalta, célèbre pour la plus grande collection de whiskies en Russie et la cuisine d’auteur. Le menu du Docteur Whisky représentait surtout une cuisine écossaise, en utilisant des produits locaux, qui, combinée avec la technologie de cuisson moderne permet de faire sa cuisine vraiment mémorable et semblable à aucune autre. Une partie importante du concept est la cuisine des peuples de Crimée, qui promeut activement les traditions locales.

Henri Geraci. La Montgolfière

 

Henri Geraci a débuté dans les années 78. II a eu la chance de se former auprès des grands chefs dans les restaurants: “Le Trou Gascon”, “Morot-Gaudry”, “Le Chanteclerc”, “Jean- François Issautier” etc. En juin 2011 il a décidé de partir à l’aventure avec son épouse Fabienne, à bord de « La Montgolfière, Henri Geraci » Le concept : les spécialités monégasques et des plats de sa propre création aux accents d’extrême orient.

 

 

Igor Grishechkin. Co Co Co.

 

Igor Grishechkin est l’un des rares jeunes chefs cuisiniers passionnés par l’idée de reconstruction de cuisine russe. Après avoir suivi des cours de cuisine dans sa ville natale de Smolensk, il est parti à Moscou pour accueillir de nouvelles compétences – des bases de la cuisine italienne et française. C’est ici, à « Cococo », qu’il a commencé la renaissance de cuisine russe. Sa cuisine gastronomique est basée sur les techniques modernes et ingrédients traditionnels et typiquement russes.

 

Sergei Nosov. Sirovarnya

 

Cette année Sergei fête ses 20 ans d’activité professionnelle. Il est chef cuisinier de la chaîne fructueuse des restaurants « Sirovarnya » de Arcadij Novikov. Sirovarnya propose de déguster des plats de cuisine rurale avec les fromages de fabrication locale. Burrata, mozzarella et fromages russes sont préparés le matin dans les ateliers directement aux restaurants. Suggestions les plus demandés – focaccia aux tomates et basilic accompagné de sa burrata maison et camembert rôti.

 

 

Marina Nosova. Valenok (Novikov Group)

 

Marina Nosova est née à Baku. Elle a fait ses études de cuisine à Moscou et a travaillé aux restaurants « Viking », « Nostalgie »  et « Vogue Cafe». Marina a presque 19 ans d’expérience professionnelle. Plus de 10 ans elle travaille pour Novikov Group. Aujourd’hui elle est chef pâtissière aux restaurants « Magadan », «Magadan  Véranda» et « Valenok ». Marina a effectué un stage à l’école Valrhona en France.

 

 

Oksana Dave. Gingerbite

 

Après quelques années que Oksana a passé dans sa cuisine et visité plusieurs pays, elle a inventé un grand nombre de plats et recueilli les recettes les plus intéressantes du monde entier Oksana partage les informations importantes sur l’alimentation saine et végétale pendant ses cours de maître qu’elle donne individuellement ou au public.  À ce jour, elle s’intéresse à la psychologie de nutrition et la création des plans alimentaires individuels pour les gens qui désirent changer leurs habitudes alimentaires ou ceux qui ont des problèmes psychologiques concernant la nutrition.

 

 

Aurelio Morales CEBO

 

Aurelio est chef du restaurant CEBO à Madrid, récompensé d’une étoile Michelin. Il a été formé à l’art de la cuisine dans des restaurants tels qu’elBulli, Tickets, Comerç 24, Abac, 41º et Echaurren. Il a ensuite travaillé pendant plus de dix ans en tant que chef du célèbre restaurant Miramar, ainsi que dans les sept autres restaurants de la chaîne Paco Pérez. Il est champion d’Espagne Centre Culinaire Basque et le meilleur chef espagnol en 2017 par la version du guide Metropoli.

 

Marcel Ravin. Blue Bay

 

Après avoir reçuune étoile sur le « Guide Michelin » et avoir développé un style culinaire totalement innovant, le chef Marcel Raven dirige magistralement la cuisine du merveilleux restaurant monégasque Blue Bay. Son baptême du feu dans la cuisine a eu lieu en Alsace, puis il a perfectionné ses compétences dans divers restaurants de l’est de la France. Le score culinaire du restaurant Blue Bay s’est installé avec assurance sur le littoral et attire les connaisseurs de la gastronomie.

 

Alexander Seleznev. Riviera Pâtisserie

 

L’un des Chefs russes les plus célèbres ! Alex détient le titre de Champion Absolu en Russie de Maître Artisan en Pâtisserie. Eduqué à Moscou et Paris. Alex est un auteur à succès de livres de cuisine en Russie, ayant écrit plus de 40 livres de cuisine, et ses ventes dépassent le million d’exemplaires. En 2004 Alex fonda sa propre entreprise – la Pâtisserie «Seleznyoff» à Moscou. Actuellement, PS a plus de 120 employés, 4 boutiques à Moscou et 1 boutiques à Monaco

Oth Sombat. Sombat

 

Les journalistes appellent Oth Sombat « Ducasse de Thaï « . Après des projets couronnés de succès à Londres « Blue Elephant », « Banyan », « Bali Bar », il a conquis Paris dans l’intérieur de Patrick Joao avec sa cuisine thaïlandaise dans une présentation complètement nouvelle et élégante. En 2005, il a rencontré le célèbre acteur et chanteur Eddie Mitchell et ils ont ouvert ensemble un restaurant. « Je veux que les gens viennent chez moi pour ouvrir une culture thaïlandaise et des combinaisons de goût intéressantes.

Soslan Kokov

 

Soslan est né à Vladikavkaz. En 2006, il a été diplômé du lycée professionnel, ou il a étudié les technologies culinaires. Plus tard, il a étudié à l’Université technologique d’État de Moscou à la Faculté d’économie et de gestion des entreprises de restauration. Il a commencé son voyage culinaire à Irkoutsk en tant que chef du restaurant « Cherdak». En 2009 il a travaillé autant que chef cuisinier dans le restaurant « Ellie » et dans le café « Belii Popugai ». Soslan aime bien de travailler avec la viande et il connait bien les nuances de ce produit. Sa philosophie culinaire: «Une cuisine simple c’est une nourriture compréhensible. Les grandes portions avec le minimum de décorations, mais avec le maximum de goût. « 

Les saisons de la gastronomie 2017

Chef Arnaud Tabarec, Restaurant «Sea Sens» 

Arnaud_Tabarec

Jeune cuisinier, d’origine bourguignone, formé auprès d’excellents chefs,Arnaud Tabarec signe avec et créativité, la carte du Sea Sens au Five Hôtel & Spa à Cannes. Concept autour de la Bistronomie mettant en vedette produits du marché, soigneusement sélectionnés, et inspirations de retour de voyage. Tout récemment leguide Michelin France 2014 vient de récompenser le travail d’Arnaud Tabarec et de son équipe par une étoile bien méritée.

Chef Eric Maio,  Restaurant «Eric Maio» téléchargement (1)

L’auberge Eric Maio respire la douceur de vivre en Provence, situé au pays de Fayence, aux abords du lac. Entre le bleu de la mer et le vert de la montagne , la cuisine est fondée sur des bases authentiques complètement contemporaines aujourd’hui. Grégoire Sein, Jo et Philippe Rostang, Marc Veyrat, Michel Fajo Mof, Jean Yves Laurengeur Mof, Christian Couineau et Bruno à Lorgues lui ont appris la rigueur, le respect des hommes, des produits, la volonté d’aller toujours plus haut. Cette recette courage + travail fait miracle en 2005 , le guide Michelin lui attribut une étoile, 3 toques au Gault Millau en 2010 et 2 rameaux d’olivier au guide Gantier.

.

Chef Andrey Shmakov,  «Européen»

andrei_shmakov_img_4025_fotograaf.lauri.laan

Aujourd’hui Andrey Shmakov est un brend-chef de restaurant «Европейский» («Européen») à Moscou, une personne très passionnée.Il voyage beaucoup, il apprend les particularités gastronomiques des pays étrangers et exotiques, il participe à plusieurs concours culinaires, et il n’a pas peur d’experimenter. Son Menu réunit les charactéristiques les plus attractives des différentes cuisines du monde: l’exigences scandinave, la delicatesse francaise; l’originalité russe, et dolce vita italienne.

Vyacheslav Kazakov,  «Oblaka» 

Vyacheslav Kazakov est l’un des plus jeunes chefs reconnu de Moscou. A tous juste 25 ans, il a obtenu la place de chef à l’Oblaka, restaurant parmi les plus célèbres de la ville. Il a acquis son expérience auprès des plus grands établissements : Le Boulevard  L’Etranger, Zebra Square, GQ Bar et Bosco  Café… Vyacheslav Kazakov ne cesse jamais de progresser ; il a suivi la formation de Juan María Arzak en Espagne avec succès (3 étoiles Michelin) et a de nombreux projets dans plusieurs villes de Russie. Outre son activité de cuisinier à l’Oblaka, il enseigne à d’autres chefs dans le cadre d’une master class sous l’égide de la « Fédération des chefs professionnels et confectionneurs ». Fin 2011, il publiera le premier d’une série de 36 livres avec neuf des meilleurs chefs moscovites. Vyacheslav Kazakov ne s’impose aucune contrainte : il cuisine aussi bien la viande que le poisson frais, les classiques que des recettes inédites.

Erwan Louaisil, «Le Moulin de Mougins»

erwan

Breton d’origine (Saint Brieuc) Erwan Louaisil démarre sa carrière professionnelle dans sa région natale, au restaurant Pierre Deschamps avant d’arriver à Paris où il intègre la Tour d’Argent aux commandes de Manuel Martinez. En 1991, il part pour le sud de la France, travailler pour Roger Vergé, au Moulin de Mougins, puis en 1992 à la Belle Otéro, avec Francis Chauveau (hôtel Carlton – Cannes). Après un passage chez Michel Guérard, il devient chef de partie chez Pierre Gagnaire, en 1994, puis au Louis XV d’Alain Ducasse à Monaco. Apres cet expérience il part à New-York en 1997 pour seconder Daniel Boulud, puis une escale au Royaume-Uni pour devenir Chef (en 1998) au restaurant Quo Vadis de Marco Pierre White. De 2005 à 2010, il est chef des cuisines d’El Castell de Ciutat, dans les Pyrénées Catalanes dont le propriétaire n’est autre que le président actuel de la prestigieuse chaîne hôtelière Relais et Châteaux: Jaume Tapiès. Puis c’est le retour au pays, sur la côte normande, à la ferme Saint Siméon, prestigieuse adresse et remarquable repère des impressionnistes. Enfin, en janvier 2013, Erwan Louaisil retourne au Moulin de Mougins, un retour aux sources pour celui qui fit ses classes avec Roger Vergé. Le Moulin renoue avec son passé et tous deux se projettent vers un horizon ensoleillé.

.

Sergey Berezoutsky,  «Kak est» 

sergei

Sergey Berezoutsky a commencé sa carrière à St.Pétersbourg, où il a vécu six ans, quand le travail du cuisinier est devenu pour lui la partie importante et signifiante de sa vie, la passion, à qui il a décidé de consacrer la vie. En 2004 il a fini le collège culinaire comme le cuisinier-pâtissier, et en 2009 l’université — MGUTU comme le technologue de l’entreprise de la restauration. À 2008-2009 il travaillait à Moscou, dans le restaurant « Barbares » sous la conduite d’Anatoly Komma, après quoi il a reçu la fonction du sous-chef dans le restaurant « DoceUvas » sous la direction d’Adrian Quetglas. Puis pendent un an il était le Chef dans le restaurant «Grand Cru», а en 2011 il est devenu le premier parmi les chefs russes, qui a passé le stage dans le meilleur restaurant des Etas-Unis «Alinea» (3* Michlen). Maintenant Sergey est le Chef du restaurant récemment ouvert à Moscou «Kak est». Il aime utiliser les produits locaux de la bonne qualité, ainsi qu’il aime découvrir le goût véritable du produit dans ses plats. Pour Sergey il est très important de souligner toutes ses meilleures traites, sans oublier les combinaisons extraordinaires et les présentations. Pour lui l’essentiel dans le produit – la fraîcheur et le caractère naturel.

Serge Gouloumès, «Le Candille» 

serge

Serge Gouloumès – un des organisateurs du festival gastronomique Les Etoiles de Mougins, recueillant chaque année les meilleurs cuisiniers de la France et tout le monde. Serge Gouloumès selon la naissance et l’éducation – le Gascon. En ayant dans le sang l’expérience de plusieurs générations des cuisiniers domestiques, il apprenait près de Roger Vergé, et après il a voyagé beaucoup en France pour gagner l’expérience et a travaillé aussi en Belgique, au Luxembourg et aux îles Des Caraïbes. Plus tard il a déménagé à Los Angeles et est devenu le chef à Ma Maison Hotel à Beverly Hills. Dans quelques années il est revenu en France et a pris en main la gestion de Restaurant Candille et de bistrot La Pergola. Mougins est une ville très petite, mais très importante. Dans le monde il est connu avant tout par ce que Pablo Picasso a passé les dernières quinze années de sa vie là-bas. Et ce que «la Cuisine du Soleil» a été inventé ici. Et encore par ce que sur 25 kilomètres carrés s’installent sept restaurants, marqué par les étoiles Michelin. Et Serge Gouloumès, sûrement, – une des figures très importante dans ce paradis gastronomique.

Ivan Berezutsky,  « Gollandets »

ivan

Elu meilleur jeune chef dans le «Triangle d’Argent » de la concurrence régionale en 2010, Ivan Berezutsky est un prodige. En 2011, il peaufine sa formation dans les restaurants emblématiques du monde entier comme « El Bulli » dirigé par Adrian Ferrand et Dani Garcia. Il est sélectionné pour un stage au « Programme international pour la formation de jeunes chefs de haute cuisine » dirigé par le gouvernement espagnol. Il y remporte « le concours international des cuisiniers gastronomiques » à l’été 2011 parmi 17 candidats. Outre les prix obtenus lors de prestigieux concours gastronomiques, Ivan Berezutsky a également reçu « l’Ordre d’Honneur Joven Cofradía Cava del » (Guilde professionnelle des producteurs nationaux de vin mousseux d’Espagne – Cava). Aujourd’hui, il dirige la cuisine du du « Grand Cru» à Saint-Pétersbourg et du « Grand Cru » à Moscou. Ce dernier a reçu en 2 ans de nombreux prix dans le domaine de la haute gastronomie et les critiques le qualifient comme l’un des meilleurs restaurants gastronomiques de la ville. Très créatif, le jeune Chef ne cesse de progresser pour asseoir toujours davantage son immense notoriété, témoin de la qualité de son travail.

Sebastien Mahuet,  «La réserve» 

seb

En cuisine, Sébastien Mahuet est aux commandes, inventif et généreux, il sait sublimer les produits de nos marchés. Ce jeune Chef de 31 ans passionné des bons produits, est passé par les plus grandes tables de la région avant d’associer son talent à « La Reserve » de Nice. Son parcours débute à Grasse à « la Bastide Saint-Antoine » chez Jacques Chibois. Il s’installe ensuite à Monaco au « Métropole Palace », puis au « Château de la Chèvre d’Or » à Eze Village. A Nice, il se spécialise avec les saveurs du poisson aux Viviers Bretons, puis il explore l’univers du sucré/salé au « Vista Palace » à Roquebrune Cap-Martin avec son ami Olivier Streiff. Des expériences riches et enrichissantes qui lui permettent aujourd’hui d’officier aux fourneaux de « la Réserve ».

Andrey Jdanov, «The Sad» 

andr

Andrey Jdanov a obtenu la formation du cuisinier-pâtissier. Il a commencé la carrière dans les années 90, s’étant trouvé à l’âge de 17 ans dans le restaurant à Moscou très célèbre à cette époque – « Ki-Ka-Kou ». Ici il commence ça carrière comme l’adjoint du cuisinier et dans 5 ans il devient le cuisinier principal de la cuisine japonaise sous la direction de monsieur Tanaki. La participation au projet de l’ouverture du restaurant « Turandot » est devenue l’étape suivante de sa carrière. Pendent deux ans le jeune spécialiste travaille en qualité du sous-chef sous la direction de Michel del Burgo (3* Michelin) et Michele Brogioni. Ensuite il rencontre Adrian Quetglas. Les restaurants Cipollino, Doce Uvas, Grand Cru sont devenus les étapes considérables de la carrière d’Andrey et ont permis de recevoir l’expérience unique. Maintenant Andrey Jdanov travaille comme Chef de cuisine dans le restaurant «The Sad», lequel il ouvrait il y a trois ans avec Adrian Quetglas qui est devenu pour ce temps l’étoile gastronomique principale de Moscou.

 

Sébastien Klinholff, «JW Grill»

cebas

L’histoire de Sébastien Klinholff commence sur la Côte d’Azur. Originaire de la région, le chef est né à Cagnes sur Mer. Influencé par les papilles gustatives espagnoles de sa mère, il ne faudra que peu de temps à Sébastien pour se plonger dans le monde de la gastronomie. Dès son plus jeune âge, Sébastien part à New York en quête d’aventure. Une fois sur le sol américain, il observe une demande croissante pour la gastronomie dans les quartiers selects de New York. C’est alors qu’il rejoint l’équipe de Paris Dessert & Restauration en tant que chef pâtissier jusqu’à devenir directeur des opérations en charge à la fois de la pâtisserie de détail/de gros et de la restauration exclusive extérieure. Grâce aux temps passé à travailler aux côtés de grands chefs célèbres à New York, Atlantic City et Miami Sébastien a pu développer sa confiance et a reçu une formation forte enrichissante. En 2003, il ouvre les portes du New York Café à Hamilton dans le New Jersey et le gèrera pendant 4 années jonglant sur une restauration interne et externe. Dans le même temps, il rencontre une jeune femme qui deviendra bientôt son épouse : Théa. Durant l’été 2007, le jeune couple décide de se lancer dans une nouvelle aventure et déménage pour la terre natale de Théa, la République de Georgia. Encouragé par son amour pour la gastronomie, Sébastien prend les rênes du Tbilisi Marriott Hotel. Durant 4 ans, il dirigera les cuisines au Tbilisi Marriott et Courtyard by Marriott en tant que Chef de cuisine et il aura alors l’occasion de cuisiner pour des présidents ou encore des ambassadeurs en visite dans le pays et il participera activement à la formation du personnel de l’école des cuisiniers de la communauté locale en participant à des diners de charité divers, des apparitions télévisées et dans le journal et en favorisant et encourageant l’art culinaire.

 

Guram Baghdochvili, «Tapas et Wine Bar» 

gur

Guram Baghdochvilli a seulement 36, mais il a déjà pas seulement réussi dans la maîtrise culinaire, mais aussi a fait 2 fois le voyage autour du monde et appris 5 langues. Enseignant en Géorgie, Russie et Portugal, il commence sa carrière en Géorgie à tels hôtels, comme Hotel Ajara Western et Metechi Palace Hotel 5 *, et continue dans le restaurant Europa Western et à l’hôtel Presidential Palace Krstanisi Western. Entre cela il a le temps de travailler aussi dans les meilleurs restaurants de la Russie (Edem Western), dans le restaurant Le Saint-Laurent à Bruxelles, après quoi continue la carrière au Portugal. Ayant travaillé comme le chef dans tels restaurants, comme Casa Gella (Lisbonne), Fatless (Porto), le chef pâtissier dans le restaurant Foz Velha et le chef exécutif à Nikki Beach Ocean Pool and Tivoli Nikki beach Hotel Resort 4* et No Solo Agua, en 2011 il ouvre son restaurant à Portimao  – Tapas et Wine Bar By Chef Guram, qui se spécialise dans la cuisine expérimentale. Les plats de ce restaurant représentent la cuisine traditionnelle locale avec des traits de la cuisine des autres pays. Il faut aussi noter le décor original de cette place. Les murs sont ornés des photos des fermiers et des producteurs des ingrédients, qui sont utilisées dans ce restaurant. Cela montre que Guram travaille seulement avec les producteurs locaux.

Bertrand Schmitt, «Fouquet’s Cannes»

bert

Bertrand Schmitt, Chef des cuisines de l’Hôtel Majestic Barrière, veille sur l’une des deux tables les plus connues de la Croisette : « Brasserie Fouquet’s Cannes ». Il met tout son talent en œuvre pour proposer une carte toujours plus créative et originale, reflet d’un prestigieux parcours… On y retrouve entre autre: « la côtelette de volaille Pojarski avec une pomme purée « Comme l’aimait Marta Barrière » ; des poupetons de fleurs de courgettes… »  mais aussi des touches méditerranéennes avec un Risoto Arborio ou encore le dos de loup rôtis. Un Chef talentueux, minutieux, engagé, reconnu surtout pour sa passion du terroir méditerranéen exercée depuis 20 ans et un « savoir-faire » cultivé aux côtés du Maître : Roger Vergé, « Moulin de Mougins.

Jean-Claude Brugel, «Café de Paris»

Originaire du Tarn-et-Garonne, Jean-Claude Brugel grandit dans l’exploitation agricole familiale. Il étudie l’hôtellerie et la cuisine à Souillac puis à Toulouse avant de s’établir sur la Côte d’Azur en 1988. Il parfait ses connaissances auprès des plus grands chefs comme Roger Vergé ou Joël Garault. Après s’être illustré dans de nombreux et prestigieux concours, il décroche le titre de Meilleur Ouvrier de France en 1996.

Aujourd’hui, Jean-Claude Brugel apporte au Café de Paris sa rigueur et sa créativité pour élaborer une cuisine bistrot digne d’une grande table étoilée, très appréciée d’une clientèle internationale séduite par ce lieu incontournable et légendaire.

Alain Romero, Didier Uhrik et Fred Colas, «Annex»

En cuisine, le chef Alain Romero définit parfaitement la philosophie de L’Annex : « A ce jour, je me considère comme un chef aimant m’exprimer sur une cuisine provençale et méditerranéenne. Pour l’élaboration de mes recettes, mon choix se porte vers des produits artisanaux de haute qualité, qui permettent de retrouver des saveurs et des goûts authentiques. L’Annex m’a permis de répondre à la plupart de mes souhaits pour la confection de mes recettes. En effet, c’est une grande satisfaction pour un chef de pouvoir travailler avec des artisans qui mettent un point d’honneur à nous proposer toujours des produits de grande qualité, que ce soit pour les maraîchers, pour les produits de la mer ou ceux de l’ostréiculture. »

Alain Romero s’est entouré des chefs de cuisine Didier Uhrik et Fred Colas pour offrir un maximum de plaisir à sa clientèle…

Oleg Baron et Atsamaz Gussalov, invités d’honneur à « L’Annex»

Chef de cuisine du restaurant Le Bois, Oleg Baron est un grand maître de l’art culinaire. Son style seveut classique avec une touche de modernité qui met à l’honneur le goût avant tout. Spécialisé dans la cuisine russe, ukrainienne et latino-américaine, on trouve dans cette diversité le « ceviché péruvien », très piquant, beaucoup de gibier, etc. Ce chef talentueux est reconnu notamment pour son talent de créateur de saveurs insolites avec des ingrédients ordinaires.

Atsamaz Gussalov aime particulièrement la cuisine italienne mais il est surtout réputé pour ses plats caucasiens, notamment le « chachlyk » (petits morceaux de mouton rôtis à la broche). Consciencieux dans son travail, il met tout en œuvre pour proposer une carte toujours plus originale et créative ornée de vrais chefs-d`œuvre.

Sébastien Broda, «Park 45»

Chef au Park 45, Cannes

Chef talentueux, aux nombreuses expériences dans les plus belles maisons de la région, Sébastien Broda vient de prendre les commandes des cuisines du Grand Hôtel, à Cannes, et plus particulièrement des fourneaux du restaurant Le Park 45. A 30 ans, il a déjà inscrit à son palmarès une étoile Michelin au Jarrier à Biot, où il officiait en tant que chef propriétaire. Auparavant il avait passé 3 ans avec Alain Parodi au Lou Cigalon à Valbonne. Des autres étapes de son parcours, La Palme d’Or (avec Christian Willer), La Belle Otero (avec Francis Chauveau), l’Amandier (avec Roger Vergé), il a coutume de dire qu’il a « retenu la rigueur dans le travail et le choix des bons produits ». Sa cuisine reste fidèle à la tradition méditerranéenne tout en s’autorisant quelques influences plus actuelles. L’assiette propose des plats aux saveurs complexes mais toujours pertinentes et maitrisées. La carte n’est pas figée et change, tout comme les menus, toutes les trois semaines, où parfois un plat vient, au gré de ses trouvailles, en remplacer un autre…

Pascal Bardet,  «La Passagère»

Le chef Pascal Bardet dirige de main de maître les cuisines du restaurant gastronomique La Passagère. La salle dorée s’ouvre sur une des terrasses les plus courues de la Côte d’Azur. Après un parcours exemplaire au sein de l’équipe d’Alain Ducasse depuis dix-sept ans, et plus particulièrement comme chef de cuisine Louis XV-Alain Ducasse (2007-2011), Bar & Bœuf (2007), chef de cuisine adjoint Louis XV-Alain Ducasse (2006-2007), chef exécutif (2003-2005) Hôtel du Parc à Paris, Pascal Bardet incarne à la perfection l’image de ce palace au bord de l’eau alliant légende, excellence et savoir-vivre…

Andrey Korobyak, «Maxim’s Bar»

Originaire d’Estonie, Andrey Korobyak débute sa carrière au restaurant Egoist à Tallin, auprès de Vladislav Djachuk (Meilleur Chef d’Estonie participant au Bocuse d’Or) et Dimitri Demianov (propriétaire de deux restaurants réputés en Estonie). Fort de cette expérience, le jeune chef fait ses armes en France auprès de Jean-Luc Brendel (1 étoile Michelin) puis à l’ Auberge de L’ill en Alsace avec Marc Haeberlin (3 étoiles Michelin) sans oublier Pierre Gagnaire à Paris. En 2009, il finit 7e aux Bocuse d’Or européen. S’en suivent des places de renom chez les plus grands maîtres (restaurant Geranium de Rasmus Kofoed et le célèbre Noma de Copenhague). De retour à Moscou, Andrey Korobyak rejoint le « Ginza project Moscow », où il crée un menu inspiré des fondamentaux de la cuisine française mêlé à la fraîcheur des assiettes scandinaves. Sans renoncer à ses origines, le chef met à l’honneur les produits de saison estoniens et nordiques pour le plus grand plaisir d’une clientèle locale sensible à la tradition mais séduite par ses influences gastronomiques internationales.